Témoignages

 
 
 
Actualités > Nanisme > Des personnes de petite taille > Témoignages > Sylvie R. et Marc-André D.
 

L’association prend une place très spéciale dans mon coeur. Elle m’a permis de vivre de grandes émotions et demeure un organisme essentiel à la défense des droits des personnes de petite taille. J’ai été sensibilisé à sa cause dès mon arrivée à Montréal.

Originaire des Cantons de l’Est et diplômée d’une Maitrise es Arts de l’Université de Sherbrooke, je débarquais dans la métropole avec toutes les volontés d’y faire ma vie d’adulte. Étant l’aînée d’une famille de trois filles et atteinte du syndrôme de Morquio, je sentais, au fond de moi, que je pouvais accomplir de belles choses et ce, malgré les épreuves que la vie pouvait m’infliger. Je crois avoir hérité de ce sentiment de mission de mes parents qui n’ont jamais baissé les bras devant l’adversité tout en ayant élevé deux enfants sur trois atteints du dit syndrome.

Peu de temps après mon adhésion, je me suis impliquée au sein du conseil d’administration de l’association en briguant tour à tour le poste de secrétaire et par la suite de la présidence de 1989 à 1994. La défense des droits a toujours été et sera toujours mon cheval de bataille. J’ai, entre autres, représenté l’AQPPT en tant que conférencière-invitée à l’UNESCO à Paris en 1990. Je me sens prévilégiée d’avoir reçu l’éducation me permettant d’affronter les difficultés de la vie quotidienne. Étant à l’emploi de Bell Canada depuis près de 22 ans présentement à titre de représentante à la clientèle et par mon attitude, beaucoup de préjugés à l’égard des personnes de petite taille se sont évanouis de la pensée collective. Malheureusement, cette réalité n’est pas l’apanage de tous.

Je suis convaincue que l’association sert également à combler l’isolement des gens par ses rencontres sociales. Par ailleurs, je clamais haut et fort que celle-ci n’était pas un prétexte à des rencontres amoureuses. Facile à dire quand on est célibataire mais difficile à défendre quand l’Amour s’installe entre membres. Je n’ai pas été à l’abri de la flèche de Cupidon ! Bien que Marc-André soit membre de l’association depuis un certain temps déjà avant mon adhésion, il ne venait que sporadiquement aux diverses rencontres car mon futur amoureux était impliqué dans plusieurs organismes et ce, tout en conjuguant avec un travail à temps plein à la Communauté urbaine de Montréal de l’époque et des études universitaires post 1er cycle à Concordia. Étant amateurs de café tous les deux, ce fut devant un café au lait spécialement acheté à mon intention lors d’un colloque sur le nanisme que l’étincelle a jailli. Quelques mois plus tard, nous nous sommes revus au party de Noël de l’association pour se rendre compte que nous désirions l’un et l’autre apprendre à se connaître davantage. Cette merveilleuse aventure a débuté il y a maintenant presque 15 ans et depuis, pas une seule journée ne s’est écoulée sans qu’on se parle ou se voit. Cet Amour s’est officialisé lors de notre mariage le 7 septembre 1996 et ne cesse toujours de grandir. La vie ne nous épargne pas pour autant car la maladie et les opérations chirurgicales ont été et continuent de faire partie intégrante de notre quotidien mais nous sommes des battants. L’Amour que nous avons l’un pour l’autre nous permet de traverser ces épisodes de vie plus douloureuses. Merci à l’association de permettre à des gens de grandir dans leur cheminement de vie. On a tous une place à prendre dans la société et l’AQPPT peut nous aider à y accéder.

D’une membre qui ne vous oublie pas...

P.S. Après toutes ces années, Marc-André me fait toujours mon café au lait au petit déjeuner de façon tout aussi amoureuse qu’au premier jour...

Sylvie R., novembre 2008

 

 
 

© 2008 AQPPT